lundi 4 décembre 2006

Attention fragile !

Deux antiquités assez insolites à vous faire découvrir en ce jour. Elles datent peut-être des années soixante bien que l'origine du modèle remonte au milieu du 19e siècle. Ces oiseaux de Paradis ont été créés par les verriers de Meisenthal (en Moselle), qui sont également à l'origine de la boule de Noël en verre.

Réalisés en verre soufflé puis argentés et dorés au mercure, les oiseaux sont montés sur une pince en métal qui permet de les fixer aux branches du sapin de Noël.
C'est plutôt kitch, vous ne trouvez pas ? Pour les amatrices la boutique des musées du monde, en réédite. Je les trouve tout de même un peu moins réussis que leurs ancêtres.
[Il me semble avoir vu une reproduction plus exacte dans un autre catalogue, peut-être celui des musées de France].

4 commentaires:

Mime a dit…

C'est kitch mais original, tout le monde n'a pas ça dans son sapin ! Trop fragiles pour mon sapin...

anne marie a dit…

Voilà de beaux objets pour enchanter ton sapin;je connaissais la boutique mais je n'étais jamais allée sur le site...vrai lieu de perdition :o)...pour les cartes bancaires!

Mymy le Chat a dit…

Je ne sais pas s'ils existent toujours mais il y en avait 2,un argenté, et un jaune (non pas doré), chez mes parents. Cela me rappelle les noëls de mon enfance, il y avait également de petites cloches fragiles avec une petite bille de verre ou cristal.

Mymy le Chat a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.