vendredi 1 janvier 2021

Cadeau de Nouvel An

 

 Rien de mieux que de commencer la nouvelle année avec un peu de lecture.

Certains se souviennent peut-être des nouvelles que j'écrivais autrefois dont certaines avaient été publiées dans la revue Le marquoir ? Elles sont toujours disponibles dans la rubrique Salon littéraire.

Ce Noël, j'ai écrit une histoire que j'ai d'abord envoyé à mes amis.

En voici le début...

 

La médaille de baptême

Une nouvelle de Noël, par Hélène Fenninger

© Hélène croix de lune, 2020

 A Damien B.

 Je venais de passer une semaine enneigée dans le Valais suisse chez mes amies d’enfance, les sœurs Dietrich. Depuis cinq ans, cela était devenu une tradition pour m’éviter de vivre seule l’anniversaire du décès de Jacques, mon mari. Il était si plein de vie, débordant de santé, que sa disparition me semblait encore bien injuste, inacceptable aujourd’hui. Il n’avait pas souffert d’un arrêt cardiaque foudroyant ; c’est moi qui souffrais à petit feu de son absence. Ce qui n’empêchait pas des moments de bonheur, de sérénité, d’oubli.

Notamment quand je glissais avec Anne et Sophie sur des pistes de luge qui n’étaient pourtant pas de mon niveau. Que je dévorais de la viande des Grisons sur une tranche rustique de pain bis lors de randonnées au grand air glacial qui mordait les joues comme des baisers de papier de verre.

Mais ce que je préférais par-dessus tout, c’étaient ces moments de tendre complicité, le soir au chalet. Je faisais chanter le vieux piano désaccordé. Sophie lisait Heidi en versant quelques larmes. Anne grillait du fromage dans la cheminée. Pas question de préparer une raclette dans un appareil électrique ! Epuisées comme des enfants, ivres de nature, nous nous couchions sous les gros édredons à carreaux avant de recommencer une autre journée, pareille à la précédente.

[...]


Si vous voulez lire la suite, rien de plus simple : il suffit de mettre un commentaire avec votre adresse mail et je me ferai un plaisir de vous envoyer le PDF (11 pages).

Je ne publierai pas votre adresse sur le blog, votre commentaire restera privé.

Je vous souhaite une année remplie de petites croix réconfortantes !

jeudi 31 décembre 2020

La crèche aux animaux

  

En voyant ce modèle sur Pinterest, je me suis tout de suite dit qu'il était fait pour moi. Une Nativité avec seulement l'Enfant Jésus perdu dans la nature et entouré d'animaux. Chat, lapin, renne, oiseaux, moutons et même un écureuil ! 

Je l'ai commandé sur un site américain avec les fils préconisés et j'ai été un peu déçue car ils ne correspondaient pas vraiment aux couleurs de la photo.

J'ai utilisé d'autres coloris DMC, gardé les fils nuancés américains, trouvé quelques boutons et perles pour agrémenter l'ouvrage.

Je l'ai monté en coussin plat, avec une fine épaisseur de molleton à l'intérieur, un croquet écru tout autour.

 Beaucoup de points de nœud (queues de l'écureuil et du lapin, moutons) mais j'aime beaucoup faire ce point.

Point de bouclette pour l'angelot, plus difficile...
Et comme l'étoile de Noël était un peu trop pâle, j'ai eu l'idée de la faire scintiller avec des perles Cousines et cie.

Moi je l'adore ma crèche, cette année !

 

 Fiche technique

We will adore Him par Homespun Elegance (2003)

Brodé en 3/2 fils sur toile de lin 10 fils (Dublin) Natural (53)

Fils DMC, Weeks dye Works (Kudzu, Beige, Molasses, Cocoa, Juniper, Chestnut, Pelican Gray), Sampler Threads (Maple Syrup).

Point de croix, point de nœud (colonial knot), point de bouclette (Lazy Daisy)

mercredi 30 décembre 2020

Broderies d'amitié

Le temps de l'Avent est souvent pour nous brodeuses, celui des petits cadeaux confectionnés pour nos amies. Bien sûr, on aimerait gâter plus de monde, faire de longs ouvrages mais il faut raison garder et ne pas transformer ces moments de loisir et d'amitié en corvée.

J'avais envie d'utiliser des fils de soie dont je me sers peu. Des Vikky Clayton essentiellement.


Carnet à aiguilles avec un hérisson...

 

Carte de vœux avec un motif un peu celtique
trouvé dans un ouvrage de 1978.

Et sur une proposition de Fabienne Bassang, j'ai utilisé des coquilles de noix pour y déposer une petite broderie sur un peu de molleton. Cela peut servir de pique aiguilles, de porte bonheur symbolique.

 

Cela m'a donné l'idée d'inventer un Enfant Jésus et de transformer une coquille de noix en mangeoire de crèche !


Un peu comme la Petite Poucette du conte d'Andersen, l'enfant dort dans ce lit minuscule.

Tiens j'ai bien envie de broder cette fillette imaginaire qui "reçut pour berceau une coque de noix bien vernie ; pour matelas des feuilles de violette ; et pour couverture une feuille de rose".

On verra quand j'aurais le temps car ces petits ouvrages sont tout de même assez longs à faire et j'ai plein de marquoirs en cours qui m'attendent encore...

mercredi 16 décembre 2020

O Marie encadrée

Pour finir l'année en beauté, voici ma belle Vierge Marie soulignée d'une jolie baguette florale déjà choisie pour l'encadrement d'un marquoir de ma composition.

J'aime cette broderie qui semble avoir été dénichée chez un brocanteur. Elle a un côté très authentique, je trouve.

J'ai adoré sa réalisation minutieuse lors de cette année pas comme les autres. Vous pouvez en retrouver la genèse ici et les différentes étapes tout au long de l'année 2020.

 


lundi 21 septembre 2020

Ecureuils au carré

 

J'avais acheté cette grille de Just Another Button Company il y a longtemps, sans penser qu'elle serait difficile à réaliser sans les fameux boutons en forme de feuille dont je n'aimais pas la couleur trop vive et que je trouvais un peu chers.

Pour moi, écureuils riment avec automne et je voulais trouver une harmonie de couleurs plus en accord avec cette saison.

J'ai fouillé dans mes affaires et choisi une soie de Paris pour les écureuils. C'est la première fois que je travaillais avec de la soie de Paris. Pas évident avec deux brins, je trouve, le fil avait tendance à tourner ! J'ai utilisé une soie d'Alger, un peu plus rousse pour une partie du panache.

J'ai complété avec des Vikky Clayton de ma collection.

Autumn Leaves avait exactement les nuances que je recherchais.

De vieux boutons de ma grand-mère en forme de gland voulaient commencer une nouvelle vie et sortir de leur tiroir poussiéreux. Cela tombait bien...


Une perle rocaille pour les yeux des écureuils, des feuilles et deux boutons en nacre à mes initiales donnent des reflets irisés à mon coussinet rempli des lavandes du jardin. De quoi parfumer de senteurs estivales les nuits fraîches d'octobre...

 

J'aime beaucoup ces écureuils qui grimpent avec vivacité sur les troncs d'arbre tout autour de la toile, laissant le milieu du carré vide. C'est une composition assez originale qui change des écureuils par deux, en miroir.

 

Fiche technique

Squirrel Around de Just Antother Button Compagny, (c) 2015

2/2 fils sur lin Gander

Soie de Paris Avas 4526 pour les écureuils (avec une nuance de Soie d'Alger 2246 pour la queue), soies Vikky Clayton Wenge et Autumn Leaves

Feuilles et boutons de nacre trouvés chez Reflets de soie

 

dimanche 20 septembre 2020

Ave Maria

J'aurais volontiers entonné un Ave Maria quand j'ai achevé cette broderie. Tout en regrettant de l'avoir terminée tant la Vierge a été une présence réconfortante chaque fois que je lui adressais ma prière silencieuse du bout de mon aiguille, durant le confinement et après. 


On ne choisit pas de broder ce genre d'ouvrage sans y mettre du sens. Isabelle de Reflets de soie a fini le sien le lendemain des attentats du 13 novembre 2015, comme un message de paix et d'amour. Marie l'a brodé pour célébrer les 10 ans de rémission de son cancer. Moi j'avais besoin de m'adresser à la Vierge dans mon combat quotidien contre le myélome.

J'ai respecté le modèle initial, à part le phylactère du bas que j'ai décliné comme celui du haut en n'inversant pas les couleurs car je trouvais le texte plus lisible dans un bleu plus foncé.

Le monogramme MV étant aussi celui de mon arrière-grand-mère, Marcelline Verdun, cela m'a permis de penser à elle en brodant ces lettres.

 

J'ai adoré broder en 1/1 fil sur la trame d'une toile Dublin (10 fils au cm) qui évoque le canevas Pénelope de l’œuvre originale.


Je trouve qu'un des attraits de ce marquoir est le contraste entre des motifs à peine lisibles comme une dentelle en arrière-plan, et les bouquets, chargés et colorés. Sous le sourire angélique d'une Immaculée Conception très apaisante.


Et pour célébrer la fin de mon ouvrage, j'ai fait l'acquisition d'une Vierge miraculeuse en porcelaine qui est habillée en négatif par rapport à celle de la broderie. Elle a une robe bleue et un manteau blanc... alors qu'elle devrait avoir une robe blanche et un manteau bleu ! 

Approximation iconographique qui m'amuse ;-)


Prochaine étape... Trouver un cadre digne de cet ouvrage.

Et pour revoir la fiche technique, c'est ici.

jeudi 17 septembre 2020

Parmi les roses

 La nature s'est mise à l'unisson de ma broderie. 
 La Vierge miraculeuse contemple une éclosion de roses sur la toile.

Comme au jardin... Roses en bouton. Roses épanouies.


 

 Est-ce que cette fleur étrange est un lys, symbole marial qui aurait toute sa place sur cet ouvrage ?

 

 

Pas tout à fait ressemblant mais au royaume des brodeuses, toutes les fantaisies sont permises.

Régulièrement, j'essaie aussi d'avancer la frise de roses qui borde la toile.

 

Mais les fleurs que je préfère broder, ce sont celles de ces magnifiques vasques qui apportent une touche plus vive à l'ensemble et contrastent avec les petits motifs tout en douceur qui tapissent le fond de la toile.

 

 Mon ouvrage est désormais terminé et vous sera exposé très vite !