jeudi 28 juin 2007

La recette du petit rouge à l'ancienne

Ingrédients :
5 m de soie d'Alger, référence 2936
Toile Belfast Summer khaki
Quelques feuilles de Sajou

Trouvez tout d'abord un vieux cadre et commencez par broder la bordure de manière à obtenir un ouvrage qui soit exactement à la dimension de celui-ci.
Choississez deux alphabets différents et une série de chiffres. Rajoutez le nom de l'écolière, la date et/ou le texte de votre choix (nom de l'école, âge de l'enfant, ville...).
Complétez par quelques frises ici et là et rajoutez un ou deux motifs, ou plus selon votre humeur.
Ne réfléchissez pas trop et laissez vous guider par votre instinct. Tant mieux si certaines lettres sont plus espacées que d'autres, si certains éléments ne sont pas tout à fait centrés !

Selon cette recette, j'ai brodé ce marquoir pour célébrer la dernière année de ma fille à l'école primaire (et oui, ce sont maintenant les mamans qui pensent à éterniser le temps scolaire !). La petite lyre, symbole de la musique et de la poésie, me plait beaucoup. Je l'ai trouvée dans un album Sajou et cela faisait longtemps que j'avais envie de la broder.
J'ai plein d'autres petits rouges en projet qui viendront tenir compagnie à celui-ci... A suivre.

17 commentaires:

Freezia67 a dit…

Merci pour cette excellente recette... arrivée ici au hasard de mes insomnies... je repars ravie, j'ai aimé les mots, les images, les idées... je sais déjà que je reviendrais... et si j'ai bien compris ce sera un jeudi!

Zenana a dit…

Superbe petit rouge qui traversera le temps sans doute. Et très joli prénom

anne marie a dit…

Quelle bonne idée tu donnes là!!
moi qui ai pléthore de cadres petits et pas toujours facile à utiliser,je vais user et peut-être abuser de ton conseil!
Ah...si la semaine avait quatre jeudis :o)

Dominique a dit…

Bonjour Hélène, bravo pour ce marquoir. Je suis comme toi. Je trouve que tout le charme réside dans les petits décalages et les petites imperfections. Pour moi la perfection des samplers d'aujourd'hui au point de vue centrage, symétrie et équilibre (merci monsieur l'ordinateur) est un défaut. Cette broderie personnelle a infiniment plus de valeur.
Bonne journée :-)

lulusix a dit…

que c'est joli!! désuet comme j'aime! bravo! joli cadeau pour ta petite madeleine....

anne a dit…

Bravo pour cette délicate idée ! Madeleine le verra avec émotion plus tard...

anne a dit…

(mon nom s'est mis tout seul... c'était anne-tempus fugit)

clob a dit…

une excellente recette qui me séduit énormement ....

Anonyme a dit…

excellente recette!! un marquoir que ta fille aura plaisir de retrouvé un jour... superbe!

Marie70

Emma a dit…

J'aime beaucoup ce marquoir, et quel joli souvenir pour ta fille!

muriel a dit…

Bravo Hélène, c'est très joli, ta fille doit être ravie! Remarque, la mienne aussi, la voilà "jugette" !
A très bientôt

Lili a dit…

Bonjour Hélène!
C'est une idée superbe que tu as eue là. Ma fille, Daphné, vient de terminer son CP et tout cela me laisse bien songeuse. Ton blog est une véritable source d'inspiration. C'est vrai, dommage qu'on n'ait pas quatre jeudis. Cela dit, chacun de tes posts sera savouré et davantage commenté, et c'est une bonne chose.
Très joli renne aussi.
Bonne semaine!
Lili

VirginieL a dit…

Bravo !!! Cette petite composition personnelle est une vraie réussite.

Vero M a dit…

Bravo Hélène !! J'aime cette façon de coucher certains moments importants :-)))

Claire jane a dit…

Bravo, c'est une jolie création !

Cathsotte a dit…

Oh bravo!

Caro a dit…

Tu crée ton propre modèle, comme faisaient ces petites filles à l'époque. Les imperfections sur ta toile apportent du charme, parce qu'elles sont spontanées. C'est mille fois mieux que de simplement recopier un marquoir existant avec les fautes comme j'ai vu parfois sur le net. C'est mille fois mieux de créer ton propre modèle !!