mardi 27 mars 2007

Cousette pour soldat

Drôle de titre, vous allez me dire... mais figurez vous que dans le barda du poilu en 1914, se trouvait un nécessaire à couture qui comprenait, outre des ciseaux et quelques boutons, une cousette en bois tourné, très astucieuse. Elle faisait encore partie de l'équipement du soldat lors de la deuxième Guerre mondiale, de la guerre d'Indochine ou de la guerre d'Algérie. Les modèles que l'on trouve dans les brocantes ou sur un grand site de vente en ligne, ne sont donc pas forcément très anciens.
Réalisée dans du bois fruitier ou du buis, mesurant environ 13 cm, la cousette permet d'enrouler jusqu'à quatre sortes de fils autour des bobines de la partie supérieure. Le manche est creux et se dévisse en deux parties, l'une renferme les aiguilles, l'autre un poinçon. Le bout arrondi peut être utile pour repriser des gants. Un dé bague était également enfilé sur la cousette comme on peut le voir sur cette image de l'excellent site Les français à Verdun - 1916.


La sous-rubrique L'équipement dans la rubrique Les uniformes présente l'inventaire d'un sac de poilu.

Quant à moi, je vais conserver précieusement une des deux cousettes et me servir de la moins jolie lorsque je trimbale un petit ouvrage ayant peu de changements de couleurs. Les aiguillées préparées autour des petites bobines, des aiguilles en réserve (j'ai la facheuse habitude de perdre la seule aiguille accrochée à mon ouvrage lorsque je brode en nomade), je serai aussi organisée et disciplinée qu'une garnison !

6 commentaires:

Cécile a dit…

C'est vrai que c'est surprenant de savoir qu'ils avaient un petit nécessaire à couture mais finalement ce n'est pas si étonnant que cela ils fallait bien avoir de quoi se dépanner.
Voici un beau trésor d'antan

anne marie a dit…

je confirme,cette cousette a perduré...longtemps!ensuite elle fut remplacée par le s mêmes outils mais présentés de façon moins belle et moins rationelle.
De le Grande Guerre il en existe de très belles que les Poilus "sculptaient" au couteau pendant leurs rares moments de pause.

dakar a dit…

j'ai hérité de celle de mon père, qui a fait le vietnam et l'Algérie, et elle est assez usée, ce qui est pour moi très émouvant... J'ai la pochette, la cousette, les bobines de fil couleur kaki, marron et crême...
Et pour l'anecdote, avant même de savoir qu'il en avait une, j'en avais chiné une sur ebay, une ancienne aussi...
un ami militaire m'a dit que maintenant, la pochette existait toujours, mais les accessoires sont en plastique .

Hélène a dit…

Merci pour ton témoignage Dakar...il m'a beaucoup touchée et grâce à toi et Anne-Marie j'en sais un peu plus sur les cousettes.

Lutine a dit…

J'ai toujours reve dans trouver une dans les brocantes !

Anonyme a dit…

j' en ai trouve une recement dans une brocante. je ne savais pas ce que c ' était.je connais un monsieur age de 90ans qui en avait une dans son paquetage . il avait egalement une trousse.
monique la bretonne