samedi 5 novembre 2016

Petits riens

Petite conversation entre deux écolières glanée en passant, quelques jours après la Toussaint.

- Tu as fait quoi pendant tes vacances, au fait ?
- Mais RIEN !!!

Et derrière ce mot crié joyeusement dans la rue, il n'y avait aucun regret de n'être pas partie vers des horizons lointains mais au contraire, le bonheur de n'avoir rien fait. Si ce n'est dormir plus longtemps, profiter de l'automne flamboyant, fleurir les tombes en famille...

Ce rien, je l'ai senti rempli de plein de choses essentielles.  Et je me suis dit que si au 21e siècle, il y avait encore une jeune fille qui savait profiter de petits riens, alors il y avait peut-être encore un peu d'espoir dans ce monde qui va trop vite, tout le temps. Et qui se crée trop de besoins inutiles alors qu'il faut finalement peu de choses pour être heureux.
 

Photographie d'Hugo Grandcolas, le petit fils de ma tante Marie-Rose... Il a le don de capter des ambiances que j'aime, lors de ses voyages et pas loin de chez lui, comme ici dans la forêt de Haguenau.

2 commentaires:

Marie Christine a dit…

Ah chére Hélène une photo magnifique!que de rouge,je puis te dire qu'a part cette petite fille ,et bien j'en fait partie
moi aussi j'arrive a ne rien faire sans remord aucun.
Et comme dis mon mari on vie quand même.
Passons donc une belle journée tranquille a ne rien faire .
Bises a toi

Hélène a dit…

Oui ma chère Marie-Christine... je me doute bien que tu fais partie des gens qui savent se réjouir de ne rien faire de spécial. Ce sont souvent les gens qui savent apprécier aussi le silence, le chant des oiseaux et une bonne tasse de thé. Je t'embrasse. Bon dimanche !