vendredi 11 novembre 2016

Feuilles d'automne


 
Autumn Leaves est un modèle de la créatrice de Prairie Schooler datant de 2006 (BK 132).
 
Je l'ai brodé non en fils DMC (comme cela était préconisé) mais en utilisant des fils américains (Weeks Dye Works, Sampler Threads) oubliés dans mes tiroirs et  qui avaient des teintes appropriées aux noms évocateurs : Brick, Gold Leaf, Walnut, Tarnished Gold, Dark Chocolate...
J'ai  choisi de broder la citrouille et non une maison dans le petit cadre. En effet, il y a souvent dans les "Books" de cette créatrice, un modèle principal et quatre modèles secondaires. Je trouve que cela est une bonne idée pour varier les plaisirs. Et deux maisons sur la même broderie, cela faisait beaucoup ! Surtout en mode "tapisserie". J'ai toujours un peu de mal à couvrir toute la toile de petites croix, façon canevas, même si cela fait partie du style Prairie Schooler.

Ce modèle (et un certain nombre d'autres de Pamela Byrd Smith) me fait penser à un livre d'image pour enfants. Avec une image dans l'image, un texte coloré. Plein de petits détails à regarder.
 
L'écureuil qui ressemble à ceux que l'on trouve dans les samplers quaker de l'école d'Ackworth.
 
Les chiffres qui animent le sol et évoquent presque un tapis de feuilles.

C'est plein de poésie.

Et justement, le texte est proche de celui d'une vieille comptine américaine écrite par la poète Georges Cooper (1838-1927) mise en musique par Thomas J. Crawford.

Come, little leaves,
Said the wind one day,
Come over the meadows
With me, and play;
Put on your dresses
Of red and gold;
Summer is gone,
And the days grow cold.


Venez, petites feuilles,
Dit un jour le vent,
Venez ici dans les prés
et jouez avec moi ;
Mettez vos robes
De rouge et d'or ;
L'été est parti
Et les jours se font froids.

Dans la broderie, elle a changé la fin et parle non d'une robe mais d'un manteau et dit que l'automne est là, au lieu de l'été qui est parti...

Voilà, j'espère que ces explications ne vous auront pas ennuyés. J'aime faire des recherches et les partager. C'est pour cela que pour moi, publier dans un blog est essentiel. L'ouvrage est moins important que ce qu'il m'évoque ! Le montrer uniquement sur Pinterest ne m'intéresse pas. Je sais par expérience que visionner des tas d'images de broderie n'entretient chez moi que la frustration de ne pouvoir tout faire ! Alors, je zappe, j'éteins l'ordinateur et retourne à mes modestes petites croix.

1 commentaire:

Marie Christine a dit…

Cela ne m'ennuie pas Hélène!
L'automne par excellence sur cette petite broderie!
Merveilleux
Et pinterest bof,on laisse de côté n'est ce pas.
Délicieux week end
Je t'embrasse