mercredi 3 octobre 2007

Le cahier de couture de ma mère (1948)

Comme je brode actuellement un ouvrage qui doit rester secret, je vous invite aujourd'hui à feuilleter le cahier de couture de ma mère. Elle l'a confectionné à l'âge de quatorze ans, en classe de 1ère B dans un collège technique qui formait au métier de secrétaire-dactylo.

Il se présente sous la forme de sept grandes feuilles roses de la taille et de l'épaisseur d'une chemise cartonnée, reliées entre elles par huit brins de fil perlé de plusieurs couleurs. Tous les titres sont tracés à la plume et des fleurettes au crayon de couleurs ornent la couverture.

Tout d'abord, un très beau travail sur les points.

J'admire tout particulièrement le monogramme réalisé avec un fil rouge autour duquel se tortille un fil rose. Je ne sais pas comment on appelle cette technique de broderie. Au début, je croyais que le fil était bicolore !

La deuxième page consacrée au point de croix, contenait le marquoir que je vous avais déjà montré ici.
Viennent ensuite les coutures... droites ou en biais, il me semble.

Puis les jours.

Différentes sortes de boutonnières...

Et pour conclure, un exercice de rapiéçage noté qui, à mon avis, méritait plus qu'un 14/20 ! En tout cas, cela n'a pas dégoûté ma mère de la couture ou de la broderie. Bien au contraire, à vingt ans, elle passait des nuits entières à coudre sur sa machine de magnifiques robes en rêvant de devenir petite main chez un grand couturier. Tiens, cela pourrait presque faire un sujet de roman...


Et comme je rêve un peu de fantaisie en ce moment, je ne respecte plus les consignes que je m'étais fixées : un article tous les jeudis... Je publie désormais un article quand il est prêt et quand j'en ai envie :-))

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel joli trésor !! Plein de charme, d'histoire et d'émotion !

Nivaira a dit…

C'est très beau !

La croisée a dit…

Magnifique ! Quelle fierté d'avoir un si beau patrimoine familial !
Et puis, tu as bien raison d'être fantaisiste, parce que la vie est bien plus belle lorsque l'on se laisse porter...

La croisée

anne marie a dit…

Quel beau souvenir!
Voila ce qui nous manque dans notre famille de "nomade"..à chaque déménagement on se séparait un peu vite de ce qu'il n'était pas encore (dans l'air du temps) à garder!

jenny a dit…

Précieux souvenirs ...

tempus fugit a dit…

Effectivement, 14/20, c'est pas beaucoup ! Quel beau cahier...
(moi aussi, je trouve ce sujet de roman très stimulant... on attend la suite ?)

Nathalie L. pour Histoires de boites à couture a dit…

j'adore, j'aime les cahiers de couture, mais c'est peut être pour cette raison que j'essaye de m'en faire, celui de votre maman est très beau, merci de nous le faire partager

Anonyme a dit…

a priori, je pense que les initiales sont brodées en point de Boulogne !
T'es chanceuse qu'elle l'ait gardé, ma mère à moi ne sait pas ce qu'elle en a fait (je suis sûre qu'elle l'a mis au feu il y longtemps !!)
dakar

Cristina a dit…

Un beau trésor que t´as la chance de posseder. Garde- le bien !!!

marinette a dit…

Hélène
Je suis très contente que mon cahier de couture,t'ai donnée l'envie de montrer celui de ta maman, qui est très beau.
Se sons de merveileux souvenirs.
Amicalement
Marinette

clara a dit…

j'aimerais bien m'en faire un !