mardi 30 janvier 2007

Le buffet

C'est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

Tout plein, c'est un fouillis de vieilles vieilleries,
De linges odorants et jaunes, de chiffons
De femmes ou d'enfants, de dentelles flétries,
De fichus de grand-mère où sont peints des griffons ;

- C'est là qu'on trouverait les médaillons, les mèches
De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches
Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

- Ô buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis
Quand s'ouvrent lentement tes grandes portes noires.

Arthur Rimbaud, octobre 70.

Pour une fois que je ne passerai pas mon mercredi après-midi en compagnie de Maurice Carême, j'avais envie de partager avec vous ce poème qui sent bon les étoffes chiffonnées d'antan. Dommage que Rimbaud ne mentionne pas quelque points de broderie mais je suis sûre que le linge rangé dans ce buffet était marqué au fil rouge ou blanc.
J'ai appris la poésie en même temps que ma fille. J'aime bien faire ça de temps en temps pour entretenir ma mémoire. Et j'adore réciter des vers dans ma tête lorsque je marche seule.

6 commentaires:

Mime a dit…

Joli poème ! J'aimerais bien avoir un tel buffet !

Domi a dit…

J'adore cette poésie et quand j'ai vu le titre de ton article j'ai immédiatement pensé à elle !!! Merci de me la remettre en mémoire !!!

anne marie a dit…

non seulement il y a le choix du poême mais...quelle superbe illustration!

catherine a dit…

superbe poésie que j'avais oubliée!

Céline a dit…

je passe par ici car j'ai changé d'ordi et plus ton adresse !
dis moi, tu veux pas participer au secret swap qu'organise loli lola, il nous manque une fille pour avoir un compte rond .... aller, s'te plait .... !!
bises
céline

Ariane a dit…

C'est une jolie habitude que j'ai prise aussi.