dimanche 3 décembre 2017

Mary Ann Roots Sampler

 Cela fait très longtemps que je n'ai pas écrit d'articles pour ce blog.
J'éprouve une certaine lassitude à montrer des broderies, publier des textes avec l'impression de parler dans le vide. Plus personne ne prend la peine de mettre des commentaires sur les blogs (moi la première). Il y a Pinterest, Facebook, Instagram, Youtube et j'en passe. A force de zapper d'un truc à l'autre, on ne retient pas grand-chose de tout cela... et on perd beaucoup de temps et d'énergie pour rien.

Alors je me suis inscrite sur un forum de passionnées de marquoirs où je trouve les échanges très enrichissants. La seule contrainte étant de broder des marquoirs mais c'est quand même ce que je préfère broder finalement.
On peut faire des projets à plusieurs ou des avancées libres. Et partager des tas de conseils et d'idées.

J'ai choisi de commencer un modèle paru dans le SANQ 1991.

J'ai sélectionné très librement des fils DMC sur lin Gander en m'inspirant de la photo car les couleurs indiquées ne correspondaient pas du tout (il parait que c'est fréquent dans ce magazine). J'ai aussi modifié car ma toile est plus claire. Par exemple, j'ai remplacé l'écru par un rose pâle.

Voilà où j'en suis aujourd'hui.

J'aime bien ces tons doux et poudrés. Cela fait très automne.

Et comme écrire des textes plus personnels me démangeait, j'ai créé un blog personnel uniquement pour moi et mes amis proches. Voilà ce qui me convient actuellement !

Je serai donc de moins en moins présente ici, d'autant plus qu'une nouvelle période de soins intensifs à l'hôpital démarre pour moi. Le myélome a choisi cette météo morose pour repointer le bout de son nez. J'ai un peu de mal à repenser ma vie par rapport à cette tuile qui me retombe sur la tête alors que je me sentais si bien... Je vais m'accrocher, une fois de plus, une fois encore. Et faire confiance aux nouvelles thérapies.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Myélome / météo morose. A vous lire, ces mots résonnent de façon similaire, leur sonorité les relient
Courage : vous avez à nouveau devant vous un obstacle que vous avez déjà affronté et vaincu
Les marquoirs, c’est ainsi que j’ai commencé et j’y reviens toujours

Mutti de Paris a dit…

Houuuuu ! qu'il est chouuuuliiiii !
Faut que je regarde çà de plus près dans mes SANQ.. Pas bien.. je sais, trop de z'encours... mais quoi ? c'est d'ta faute aussi !
Je te comprends sur les blogs où on se lasse d'écrire les mêmes commentaires, de lire ceux peu ou prou sincères...
Après tout, on brode pour soi, pour embellir nos soirées en s'appliquant à passer des heures en brodant à en oublier le temps qui passe et surtout celui de ne plus penser à nos douleurs si handicapantes
Je partage avec toi l'amour du reste du lin de notre cher Monsieur Gander disparu cette année et l'ouvrage que tu réalises en ce moment en sera d'autant plus magnifique

MALO a dit…

Bonsoir,

Je n'ai pas Facebook, Instagram etc ... ; et je prenais plaisir à venir vous lire sans laisser de commentaires. Pourquoi n'imaginez vous pas ce blog comme un journal de bord et peu importe s'il y a des retours ou pas ... Faites comme vous l'entendez mais vous me manquerez. Bon courage pour la suite,

Fenninger Hélene a dit…

Malo, ton message me touche et j'aimerais te contacter en message privé. Peux-tu m'envoyer ton adresse mail sur la mienne ? Je pense qu'elle figure sur mon profil. je n'ai pas trouvé la tienne.
Bien à toi