samedi 25 août 2012

Enfin des nouvelles...

Merci pour vos commentaires, témoignages et attentions... Loli-lola, ta carte vitaminée trône désormais sur ma cheminée et ton marque-page ne quitte plus mon livre.

Vos réflexions m'ont beaucoup aidé durant les premiers mois de mon traitement. La maladie permet de grandir, j'en suis certaine. D'autant plus que j'ai soudain le temps de réfléchir. C'était assez déroutant au début.
Difficile parfois de ne pas culpabiliser. Surtout les jours où je suis en forme et me demande pourquoi, finalement, je ne reprendrais pas le travail, je ne passerais pas moi-même l'aspirateur, etc. Mais je sais que je dois garder mes forces pour l'essentiel : rester en meilleure santé possible pour ne pas faiblir lors de la prochaine étape de l'autogreffe, fin septembre.
J'arrive à nouveau à me concentrer sur mes lectures. Je lis ou relis les grands auteurs (en ce moment Balzac). Je rejoue de la harpe depuis la semaine dernière. Quel bonheur de ne plus avoir les mains qui tremblent comme mon héroïne d'Ad Libitum !
 
Et je continue de broder ma grande housse de harpe, tout lentement. J'aurais bientôt fini le cadre du dernier marquoir d'Angleterre.

J'ai repris un ouvrage quaker abandonné et qui m'occupe dans la salle d'attente d'hématologie. J'ai l'impression que quand je brode, tout me semble plus paisible... Les gens me sourient, certaines personnes âgées me parlent d'autrefois, quand leur mère, soeur ou femme tiraient l'aiguille.
 
Je fais des projets pour ma grande période d'isolement en hôpital, fin septembre ! Un petit Blackbird Design pas trop compliqué dont j'aime les tons passés. Je ne sais pas si j'aurais le courage de broder mais même si je ne fais qu'une seule croix par jour, j'aurais l'impression d'être vivante. C'est important pour mon moral.
A bientôt !

8 commentaires:

Valybr♥de a dit…

Contente de te retrouver avec un bon moral, des projets plein la tête !
Grosses bises

brodstitch a dit…

il y a longtemps que je ne navigue plus autant qu'avant sur les blogs et jusqu'à présent je ne connaissais pas tes soucis de santé.
tu es pleine de courage et c'est ce qu'il faut pour supporter les traitements et dompter la maladie.
de tout mon coeur j'espère que ta prochaine intervention aura un résultat positif.
Je pense très fort à toi.

Hellès a dit…

Tu as raison : il faut se projeter dans un avenir proche pour pouvoir tenir debout.
Inutile de te redire combien je serais auprès de toi à la fin du mois de septembre...
LS

Ch. a dit…

"quand je brode, tout me semble plus paisible... " Je crois que c'est la vertu du travail manuel que d'absorber les côtés négatifs de la vie comme le charbon absorbe les poisons. Moi, quand j'écris, non pas que je sois écrivain, mais plutôt copiste, quand j'écris, tout change en moi : mon attention, ma respiration, mon rythme cardiaque, mon métabolisme, tout. Et je trouve ça très étrange.

Sylvie a dit…

coucou ma bichette ! Je pense fort à toi et je vois que tu as repris les petites xxxx, courage.

Nath a dit…

Bienvenue de retour sur la blogsphère. Prends soin de toi.

Anonyme a dit…

Broder en salle d'attente hémato, je connais. Non seulement celà m'aide mais j'ai appris au fil des années que celà redonne pour qq minutes le sourire aux autres personnes présentes, qui sont intriguées, curieuses de ce passe temps inhabituel.
Attention, avant d'entrer en isolement avec un ouvrage, prévoir un temps de stérilisation en le confiant (toile et matériel) à l'équipe infirmière.
Pensées et soutien
ANNE

isaC59 a dit…

Contente de te voir sur la toile, de savoir que tu reprends petit à petit la broderie, c'est un excellent exutoire aux soucis, je t'envoie toutes mes pensées positives pour t'aider, courage, tu gagneras sur cette fichue maladie ;-)
bisous
isaC59