samedi 27 août 2011

Quelle est la capacité la plus nécessaire à un ange ?


Quelle est la capacité la plus nécessaire à un ange ? Il n’y a sans doute pas beaucoup d’êtres humains qui le sachent. C’est l’habilité à la couture. Un ourlet d’un ange excellent laisse une trace à peine aussi visible que celle d’une limace. Tous les anges portent leur boîte à couture dans leur dos. La mienne que j’ai hérité de mon grand-père est en bois, elle a plein de compartiments et elle est très facile d’utilisation.

Comme le disent les caractères chinois de notre nom, nous sommes les envoyés du ciel pour porter les messages sur la terre. On nous prend souvent à tort pour des fées et cela nous ennuie. Elles apparaissent dans la glace, les fleurs ou le vent. Elles ne peuvent pas supporter de rester cachées et finissent toujours par prendre forme. La seule chose que nous avons à dire sur leur sujet c’est qu’elles manquent de persévérance.

En comparaison, nous, les anges, nous préférons nous cacher. L’important c’est le message, pas la forme. Les hommes ont tendance à dessiner des anges qui sont le produit de leur imagination, mais ils sont tous imprécis. Ce qui est normal car personne n’en a jamais vu en vrai.

Mais il est exact que nous avons des ailes. Oui, nous avons des ailes. En les agitant, nous portons nos messages.

Des messages qui font bondir le cœur de joie, des messages douloureux, des messages de réconfort. Nous en avons de toutes sortes. L’ange descend en voltigeant jusqu’au niveau de l’oreille de l’homme qu’il vise, en agitant ses ailes de manière soutenue. Ce n’est pas simple comme travail. Il y a des gens obtus, des jours de grand vent. Nous ne renonçons pas à voler même si nos ailes sont endommagées. Bientôt, les hommes nous font signe qu’ils ont compris le message, d’un sourire, d’un soupir et d’une larme.

Il y a peut-être des gens qui disent n’avoir jamais reçu de message d’un ange, mais ils ne doivent pas s’inquiéter. C’est seulement qu’ils ne s’en sont pas rendu compte, car tout le monde en reçoit équitablement. Il arrive qu’on les entende par la voix de quelqu’un d’autre, ou encore qu’ils se fassent entendre par notre propre voix à l’intérieur de notre cœur. Dans tous les cas, les hommes sont protégés grâce au message du ciel.

Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent leurs ailes sur vos lobes.

Extrait de : la Marche de Mina, Yoko Ogawa

Une lecture que je vous recommande vivement pour la rentrée !



6 commentaires:

Valy a dit…

Moi je crois aux anges, aux fées et autres...cela me plait beaucoup !
Bon week end
Bisous

Hellès a dit…

Cette auteure est certainement celui qui me touche le plus et dont chaque livre me ravit. Merci pour cet extrait...
L.S

Anonyme a dit…

MERCI pour cette belle réflexion sur le anges, moi aussi, je possède cet ange KELSCOTT à mon initiale et je l'ai offert à plusieurs de mes amies !
Chaque mois, lorsque je publie mon pot à poussières de fil je viens te rendre visite car j'ai gardé ton lien du 1er SAL POUSSIERES DE FIL que j'avais beaucoup aimé et comme les LOISIRS d'LN l'a repris, j'en profite pour te rendre visite chaque 1er du mois de l'année 2011 !

Anonyme a dit…

C'est très beau. Belle rentrée Hélène !
Muriel

Nini79 a dit…

Ce livre est une pure merveille, que j'ai découverte grâce à une blogueuse.. Un superbe récit.
Bises

Ch. a dit…

Cet écrit tout autant que vos broderies. J'ai tant aimé votre site que je l'ai inscrit dans ma "blogosphère" gauloise (http://lebiturige.blogspot.com).