dimanche 13 mai 2018

Du côté de Marie-Antoinette

Je n'ai pas connu la mère de mon époux mais j'ai récupéré des napperons en crochet et quelques broderies réalisées du temps de sa jeunesse, avec beaucoup de soin et de minutie. 

Broderies typiquement alsaciennes : 

Le cache torchon au point de tige
 
 

Thème traditionnel : la rencontre des amoureux au puits. 




La nappe à liteaux rouges 
  
Celle-ci célèbre la ville de Mulhouse où elle habitait jeune fille. Une œuvre gigantesque qu'elle n'a pas achevée et qu'il est difficile de prendre en photo dans son entier ! 


On peut y admirer : 
  • les armoiries de la ville, sur les longueurs.

  • les principaux monuments dans les coins : Tour du Diable, Bollwerk (Tour de Cochon), Hôtel de ville,une autre tour (non identifiée car je connais mal Mulhouse).
 
  • des personnages faisant partie du folklore traditionnel comme la Gänzeliesel, sur les largeurs.

Sans oublier une envolée centrale de cigognes sans laquelle l'Alsace ne serait pas l'Alsace !

3 commentaires:

MARIE a dit…

Mais que de trésors Hélène,j'en suis ébahie!

Iras tu terminer cette nappe,quel travail,patience ,patience en serais le maître mot.
J'ai un faible pour le cache serviette il est fabuleux.
Merci a toi de nous montrer tant de trésors
Amicalement a toi
Bonne semaine

johala a dit…

Hello
Pourquoi, tu ne le finirait pas toi?
Bisous

Kouzelná chalupa a dit…

Bonjour Hélène! C´est vraiment un joli trésor, ces broderies. C´est extraordinnaire mais cette broderie traditionnelle ressemble à la broderie traditionnelle tchèque. J´aime bien.
Bonne journée. ZaZa