jeudi 15 octobre 2015

Vaisselle nomade

Elle a traversé les années et vu du pays... et puis la poste d'aujourd'hui lui a fait des misères. Joëlle voulait m'envoyer cette vaisselle car elle sentait qu'elle me revenait. A cause des  hasards et des coïncidences. Sa jeune voisine qui la lui avait donnée l'avait hérité d'une personne qui s'appelait Madeleine comme ma fille... Et Joëlle pensait que c'était de la vaisselle qui était alsacienne comme moi. En fait, Sarreguemines est en Lorraine mais tout va bien, j'ai aussi des attaches dans cette belle région !
Comment ce service a t-il abouti dans les Hautes-Pyrénées ?
Lors de la dernière guerre, une bonne partie des habitants du nord-est ont été déportés là-bas et certains d'entre eux ensuite sont restés dans la région....

Ce que j'ai pu sauver me servira de cache pot dans mon jardin.

Dommage pour la belle saucière !
Tel devait être le destin de cette vaisselle.

Je ne sais pas si je suis influencée par son histoire mais je lui trouve un air patriotique avec ses fleurs bleues, blancs, rouges !

3 commentaires:

johala a dit…

Hello
Quand je vois ça, je suis plutôt en colère contre la poste!!!!
Mais je vois que tu as pu sauver un plat et la soupière. Je suppose que cette vaisselle était patriotique envers la France dont elle ne faisait plus partie depuis 1870, et que c'était un moyen de montrer qu'ils restaient Français dans leur âme! Il faudrait demander à des Alsaciens-Lorrains?
Bisous

Hélène Flont , french painter a dit…

C'est un très joli motif, délicat et ravissant qui se sème sur cette porcelaine qui pourrait très bien par sa couleur, effectivement, appartenir tout autant au registre alsacien.

Marie Christine a dit…

Oh,oh!
Quel regrets!
Une vaisselle sublime,comme le service d'Obernai!
Mais oh combien fragile!
J'ai visité la manufacture de Sarreguemines,une merveille!
Bises et doux week end a toi Hélène