dimanche 13 février 2011

Clés d'accord

Je me suis toujours demandé pourquoi les clés servant à accorder les harpes, étaient avant tout fonctionnelles et pas très jolies. Evidemment, il vaut mieux quelque chose de pratique puisqu'il s'agit tout de même d'accorder entre 30 à 48 cordes !
Ma précédente clé était en bois vernis.

Ma nouvelle est en métal entouré de caoutchouc noir, ce qui protège l'instrument en cas de chute de la clé pendant l'accordage.

Il en existe aussi des bleues, des roses, des jaunes...

Voici la clé du fabriquant CAMAC. Sa forme est bien étudiée mais le bois brut fait un peu mal aux mains.

Il faut voyager pour trouver un peu plus de fantaisie ! Voici une clé d'accord mexicaine en forme de colibri, conservée au musée du Quai Branly, à Paris.

Et voici la clé qui figure dans l'article Lutherie de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert. Je la trouve très raffinée.

Mais mon coup de coeur revient à la clé de l'atelier Harpediem, créée par le luthier Jean-Luc Vaillant dont j'ai découvert le travail sur internet. Elle est superbe tout comme les harpes de cet artiste de talent.


Tiens, et si je commençais une collection ?

3 commentaires:

Valy a dit…

ce sont de très beaux objets !
bizzzzzzz

corinne a dit…

comme ce doit être agréable d'entendre jouer de la harpe ...

Hellès a dit…

J'imaginerais assez bien une fausse clé d'accord brodée avec un socle en bois (par exemple) qui serait détournée en pique-épingles ! Juste pour en rajouter une à ta petite collection qui s'étoffe...
Je t'embrasse,
Hellès