dimanche 22 janvier 2017

Fini... ou presque !


Ma harpe Aoyama a froid et craque la nuit... Elle réclame sa petite housse. Si seulement des lutins pouvaient la coudre durant mon sommeil.

 Car j'ai enfin fini la broderie mais pas encore trouvé le courage d'assembler les deux faces (sans machine à coudre).  Il me faut de la place, de la lumière pour le faire.

En attendant que je me décide, elle devra se contenter de sa vieille housse trouée en molleton.

 Visite guidée de la face B. 



Une fois fini mon grand marquoir Douceur et Harmonie de Reflets de soie, je trouvais que la toile était un peu trop vide, surtout par rapport à la face A (que vous pouvez revisiter ici).  

J'ai alors trouvé poétique et drôle de broder "HARPE DIEM" pour remplir la partie haute incurvée de la housse. C'est un jeu de mot facile (je le reconnais) mais qui signifie que j'espère jouer de la harpe tous les jours (ce qui est loin d'être le cas en ce moment en raison d'une grande fatigue hivernale).

J'ai repris un des papillons du marquoir d'Isabelle Mazabraud-Kerlan, un peu comme s'il s'en était échappé pour voler vers d'autres horizons.

 Le bas était lui aussi trop vide à mon goût. J'ai eu l'idée de signer et dater mon "oeuvre", comme il est fréquent sur les marquoirs anciens.

 J'ai rajouté un immense motif celtique à entrelacs trouvé dans un ouvrage de Valérie Lejeune (puisqu'il s'agit d'une housse pour harpe celtique !). 


 Et de part et d'autre, j'ai demandé à deux anges  du Christmas Sampler de Prairie Schooler de venir jouer un peu de musique sur une frise (toujours de Valérie Lejeune) qui avait une air celtique également.

Le rendu est aussi très médiéval, ce qui n'est pas pour me déplaire. 
J'adore ces anges harpistes et suis bien heureuse de les avoir invités sur ma housse. On a presque l'impression de pouvoir faire vibrer les cordes de leur instrument (brodées en fils métal, comme l'auréole).  


 Et en 2017 que des ouvrages faciles pour me reposer de ce monument !

Une belle année à vous qui me faites le plaisir de visiter ce blog... que vous soyez de fidèles lecteurs ou seulement de passage.