dimanche 23 janvier 2011

Utopie ?

Un jour, alors que j'étais un peu encombrée par mon grand quaker, je l'ai posé sur ma harpe.

Cela rendait si bien que je me suis dit :
Et si, après cet ouvrage, je me lançais dans un projet encore plus grandiose, digne des oeuvres monumentales de Gigi ? Pourquoi ne pas essayer de broder une housse pour ma harpe ?
La mienne ressemble à ça...


Un vieux tissu molletonné, troué et plus très blanc. Inutile de vous dire que je n'enferme jamais mon instrument dans ce sac (sauf en cas de transport).
La housse dont je rêve m'occupera sans doute des années. J'ai déjà le lin pour une face mais j'hésite encore sur les motifs à y broder.

Peut-être quelques samplers anglais et de ci de là, des motifs quaker pour compléter les vides. J'imagine des abécédaires colorés et en contraste, des motifs quaker dans les noirs...
Alors je crois que je vais me lancer et que le premier abécédaire sera celui de Mary Glover proposé en SAL par la gentille et consciencieuse Emmanuelle.

Et mon quaker alors ? Je n'arrête pas de faire des fautes en le brodant et je crois que j'ai besoin de commencer autre chose.

Est-ce bien raisonnable ???

dimanche 2 janvier 2011

Les harpes de ma vie, n°2



Suite du feuilleton sur mes harpes et retour sur celle que je vous montrais dans un article précédent.
Etant donné qu'elle est plus légère que mon autre harpe, c'est elle, parfois, que je préfère transporter quand je joue en public. Comme ici, à mon mariage à Saint-Roman-de-Malegarde dans le Vaucluse (je vous avais promis de me montrer un jour en entier mais avouez qu'en robe de mariée, je fais très fort !!!)
Donc cette harpe prête à se fendre, joue encore très bien mais j'ai tendance à la délaisser, préférant m'exercer toujours sur le même instrument.

Une amie qui faisait jadis du piano dans le même cours que moi, avait commencé la harpe mais ne possédait pas d'instrument. Elle venait donc s'exercer sur cet instrument-ci, après l'école. Je l'ai retrouvé récemment et elle a exprimé le souhait de s'acheter une harpe pour enfin réaliser son rêve. Elle disait que ce n'était pas pour tout de suite...
J'ai donc dépoussiéré ma vieille harpe et je me suis dit qu'elle pourrait très bien s'en servir pour quelques années encore...
Myriam, tu peux venir quand tu veux ! La harpe t'attend. Il ne reste plus qu'à l'accorder un peu.

samedi 1 janvier 2011

Bonne année !

La vie est une ribambelle d'années nouvelles. Fragile dentelle. Douce musique.

Profitez de chaque instant de bonheur et résistez dans les moments de doute ou de souffrance.

J'espère que Sylvie sera contente de ma contribution à son grand concours de cartes de voeux... Vous pouvez vous aussi y participer jusqu'au 20 janvier.